Enjeux paysagers, acteurs et politiques – Attendus et guide de présentation

1) Relecture globale et correction du livret des paysages (UE Atlas)

À partir des remarques et corrections apportées par les relecteurs, et de votre propre prise de recul, vous complèterez le livret réalisé au 1e semestre en veillant aux points suivants :

  • L’introduction : présenter le territoire d’étude, les auteurs du livret, la méthode de travail
  • Les unités de paysages : actualiser les descriptions si de nouvelles données vous ont été transmises lors de vos retours sur le terrain ; apporter toute correction de forme pour renforcer la lisibilité et l’appropriation du document. (ex : chaque unité est introduite par une carte de situation simplifiée ou un extrait de la carte des paysages ; l’orthographe est corrigée ; les toponymes sont ajoutés sur la carte(s), les photographies sont légendées, les sources citées, etc.)
  • La conclusion qui sera complétement reprise à la lumière de l’ensemble du travail des deux semestres : elle récapitule les résultats de l’enquête sur les enjeux, et énonce quelques messages clairs sur ce qui importe pour l’avenir de ces paysages, jusqu’à d’éventuelles pistes de projets, ou des principes d’aménagement sur lesquels les acteurs locaux doivent veiller.

Notation : sur 20, coefficient 2

2) Rédaction des enjeux paysagers :

Ils seront intégrés au livret des paysages avec deux possibilités de présentation :

  • une partie dédiée spécifiquement à la question des enjeux (4 à 6 pages illustrées)
  • une à deux pages intégrées dans la présentation de chaque unité de paysages.

Le choix entre ces deux options vous appartient mais il pourra aussi dépendre de la dimension géographique des enjeux. Si ceux-ci traversent l’ensemble des unités paysagères (donc le carreau) la première option sera plus appropriée. Si en revanche, il est possible d’identifier par unité paysagère des enjeux spécifiques, la deuxième option sera peut-être à privilégier.

Les enjeux reflètent des questions que vous vous êtes posées lors de votre enquête sur le territoire, des problématiques saillantes, parfois récurrentes, qui engagent l’avenir de certains éléments de paysages. Ils sont indissociables des dynamiques à l ‘œuvre sur le territoire, et il faut donc que vous exprimiez bien les liens logiques qui unissent votre description des paysages et ces enjeux.

Vous les avez identifiées :

  • à partir de vos observations,
  • ou bien à partir de vos échanges avec les acteurs, de sources publiées (ex. articles de journaux), de débats sur le territoire.

Certains enjeux peuvent être partagés par le plus grand nombre, d’autres faire l’objet de de controverses : des arguments s’échangent de part et d’autre d’une ligne qu’il s’agit d’identifier, en mettant en avant les différentes logiques ou raisonnements qui s’expriment.

Retenez essentiellement les enjeux qui vous semblent relever du paysage : formes visibles, manières de percevoir ou d’habiter le paysage, transformations espérées ou craintes. Si des enjeux d’ordre économique, démographique, sanitaires, environnementales ou autres vous semblent devoir être mentionnés par rapport à l’actualité du territoire (ex fermeture d’une usine, pollution d’une nappe, déséquilibres sociaux, érosion, appauvrissement des sols et des milieux …), il importe d’essayer d’en décrire et d’en étudier la traduction paysagère dans ses deux dimensions : l’apparence du territoire et l’univers sensible des habitants. Dans tous les cas, et à minima, il conviendra de distinguer explicitement ce qui relève ou pas de l’enjeu paysager.

Une fois les différents enjeux identifiés et localisés, spatialisés même, vous repérerez pour chacun d’eux des acteurs et des actions (ex. mesures de protection ou de gestion du paysage), que vous présenterez dans un encart spécifique (ex : qui agit ? avec quels moyens ? où ? pour quels résultats attendus ?). Un schéma ou un organigramme permettra de proposer une représentation synthétique du lien acteur-enjeux.

Vous pouvez vous appuyer sur la carte des paysages pour spatialiser ces enjeux : créer une légende spécifique pour enrichir la carte des paysages (ou des extraits de carte ajoutés aux unités du livret).

Notation : sur 20, coefficient 4

3) Compte-rendu de l’atelier de médiation

Ajout, à la suite du livret, d’un compte-rendu illustré de votre atelier de médiation, qui peut rassembler les éléments suivants :

  • Affiche, flyer d’invitation
  • Récit sensible, journal personnel de votre préparation et de l’événement proprement dit
  • Parcours et étapes (ce que vous avez fait sur chaque séquence) repérés sur fond IGN (pas de fond Googlemap) ou carte des paysages.
  • Photographies prises lors de l’événement
  • Liste des participants (n’oubliez pas de donner des informations sur la « qualité » des participants : ex dire s’ils sont élus, techniciens de collectivités, membres d’associations, agriculteurs, etc…)
  • Les principaux enseignements de cet atelier, ce que cela vous a appris.
  • Un bilan critique : ce qui n’a pas marché et pourquoi, ce qu’il aurait fallu faire.
  • Articles de presse ou extraits de réseaux sociaux si ces traces existent

Notation : sur 20, coefficient 2

4) Présentation orale

La présentation orale du jeudi 26 avril sera centrée sur les points 2 (enjeux paysagers) et 3 (compte-rendu et  bilan critique de l’atelier de médiation).

Le propos doit rester très synthétique : 15 minutes de présentation (suivies d’une discussion de même durée). Les supports visuels utilisés seront intégrés au format pdf (ou autre) dans le dossier écrit qui sera remis lors de l’oral.

Notation : sur 20, coefficient 2

Publié dans

Microclimats

Retour

Les Microclimats proposent un cycle d’interventions dans le cadre de l’initiation à la recherche menée en deuxième année du Master conduisant au Diplôme d’État de paysagiste. Ces interventions sont proposées par la communauté de recherche de l’ENSP au sens large : enseignants-chercheurs, chercheurs associés, doctorants, chaires, chercheurs invités. Les travaux présentés reflètent la diversité des thématiques de recherche engagées par le Larep (Laboratoire de recherche en projet de paysage). L’accès est ouvert à l’ensemble de la communauté étudiante et enseignante.

Jeudi 8 mars 2018 – 9h30
Hong Zhu et Clémence Bardaine : Sols épuisés et pollués – Quels projets de régénération et de réhabilitation ? Présentation

Jeudi 8 mars 2018 – 14h
Pauline Frileux et Alexis Pernet : Trames arborées et grand paysage, deux cas d’espèces, pays de Caux et Marais mouillé poitevinPrésentation

Lundi 19 mars 2018 – 9h30
Roberta Pistoni et Auréline Doreau : Transition énergétique et paysage : apports méthodologiques à la croisée des ambitions. Présentation

Lundi 19 mars 2018 – 14h
Mathilde Rue et Cécile Mattoug : Ce que le concepteur fait du terrain, ce que le terrain fait à la recherche. Présentation

Vendredi 30 Mars 2018 – 9h30
Sonia Keravel, Marie-Hélène Loze et Raphaële Bertho : Photographie et paysage. Présentation

Vendredi 30 mars 2018 – 14h
Monique Toublanc et Patrick Moquay : Participation. Présentation

Publié dans