Biblio TDPP-UE7

Retour à l’UE7

Bibliographie, lectures recommandées

Collectif, Trajectoires doctorales, Les cahiers de la recherche architecturale et urbaine n°26/27, Paris, éditions du patrimoine, 2012

Latour B., Changer de société, refaire de la sociologie, Paris, La Découverte, 2006

Beaud S., Weber F., 2010 (4e édition), Guide de l’enquête de terrain , La Découverte, collection Grands Repères Guides

Gumuchian H., Marois C., Fèvre V., Initiation à la recherche en géographie: aménagement, développement territorial, environnement, coll. Anthropos, Economica et Presses Universitaires de Montréal, 2000.

UE 7 : Méthodologie de la recherche

UE6 <-   -> UE8

BibliographieCours (accès réservé)

Méthodologie de la recherche en paysage

 

Objectifs

Apprendre à élaborer un projet de recherche producteur de connaissances nouvelles en matière de paysage : choix du sujet, exploration bibliographique, formulation d’un problème et d’une hypothèse, construction d’un cadre exploratoire.

Savoir puiser dans différentes méthodes disciplinaires, en fonction de son parcours antérieur, pour construire une méthodologie « raisonnable » autour de son sujet.

Savoir présenter son sujet de recherche à un public pluridisciplinaire (écrit et recherche bibliographique ; oral).

 

Contenu

Deux types de séquences-ateliers :

  • Des séances de travail collectif sur les sujets de mémoire pressentis, avec un appui aux démarches de recherche bibliographique (faire un état de l’art) et au savoir-faire pour mobiliser les concepts et les méthodes enseignées. La spécificité de l’étude des pratiques de projet de paysage, au sens large de cette expression, est discutée (transdisciplinarité, recherche par ou sur le projet).

Des séances de préparation/entraînement, sur les aspects plus formels, de l’oral et de l’écrit

 

Compétences à acquérir

Apprendre, à partir d’un sujet d’intérêt, à construire une démarche de recherche.

Savoir formuler à l’oral et à l’écrit, un projet de recherche devant un public pluridisciplinaire.

 

Coordinateurs

Sophie Bonin (docteur en géographie, maître de conférence à l’ENSP) et Roland Vidal (docteur en sciences de l’environnement, ingénieur de recherche à l’ENSP)

 

Équipe pédagogique

Sophie Bonin, Roland Vidal et Pierre Donadieu (professeur émérite de géographie à l’ENSP) + tous les enseignants du master

 

Volume horaire

CM : 15 h, TP : 15 h, travail personnel : 30 h

 

Mode de contrôle des connaissances

Les présentations finales des projets de mémoire, sous forme de montage numérique et d’un texte de 2 à 4 pages, seront faites début février et seront évaluées par l’ensemble des enseignants du master.

Le mémoire lui-même est évalué en fin de second semestre (UE 8).

 

Mis à jour le 20 mai 2016 – Télécharger au format texte

 

Biblio TDPP_UE5

Retour à l’UE5

Bibliographie, lectures recommandées
 

BOUILLON Didier, CHEVALLIER Denis, GUTTINGER Philippe (édit.) – 2001. Guide de valorisation du patrimoine rural, Paris, Ministère de l’agriculture et de la pêche.

CHOAY Françoise – 1992. L’allégorie du patrimoine, Paris, Seuil.

DEBARBIEUX Bernard, LARDON Sylvie (édit.) – 2003. Les figures du projet territorial, La Tour d’Aigues, L’aube / DATAR.

GORGEU Yves et JENKINS Catherine (édit.) – 1995. La charte de paysage : outil d’aménagement de l’espace intercommunal. La Documentation française.

GREFFE X. – 2003. La valorisation économique du patrimoine. Paris, La Documentation française, Questions de culture.

UE 5 : Démarches patrimoniales de gestion des paysages

UE4 <-   -> UE6

BibliographieCours (accès réservé)

 

Objectifs

L’objectif est de mettre en question le concept de patrimoine : historique, différentes acceptions, notion de patrimonialisation, usages et effets. Les différents types de patrimoines seront traités, et on questionnera la place que le paysage peut occuper dans ce classement.

Le patrimoine et le paysage sont invoqués à l’appui de constructions identitaires territoriales, qui viennent fonder des projets et des politiques publiques. Il convient de comprendre les modalités de telles constructions et d’identifier les acteurs impliqués, leurs intérêts et leurs modèles de référence. On analysera les conditions de mise en œuvre d’actions sur le patrimoine et sur le paysage. Les outils juridiques qui visent à protéger ou gérer les éléments de patrimoine seront étudiés, ainsi que leurs effets. On identifiera les réseaux d’acteurs engagés dans des actions paysagères et patrimoniales, pour mettre à jour leurs finalités et leurs modalités d’intervention.

 

Contenu

Sept conférences abordent les notions de patrimoine et de patrimonialisation, les outils juridiques et leur mise en œuvre, les acteurs et les logiques d’acteurs, le développement local et les projets de territoire fondés sur le patrimoine.

Un stage de terrain d’une semaine permet d’introduire le module en esquissant les différentes questions théoriques au regard d’un terrain concret.

 

Compétences à acquérir

Savoir analyser un territoire et s’appuyer sur des recherches documentaires, des rencontres avec les acteurs et un travail d’observation pour conduire un diagnostic patrimonial.

 

Coordinateur

Patrick Moquay (politologue et professeur à l’ENSP)

 

Volume horaire

CM : 21 h, TD : 30 h, travail personnel : 12 h

 

Mode de contrôle des connaissances

Rédaction d’une note de réflexion ou proposition argumentée d’intervention, sur la base du stage de terrain, sur un élément de patrimoine ou une problématique paysagère.

L’assiduité en cours est obligatoire ; la participation sera évaluée et s’intégrera dans l’appréciation finale.

 


Mis à jour le 20 mai 2016 – Télécharger au format texte

Biblio TDPP-UE4

Retour à l’UE4

Bibliographie, lectures recommandées

 

AMBROISE R., TOUBLANC M., Paysage et agriculture : pour le meilleur. Educagri, 2015.

BERLAN-DARQUE M., LUGINBÜHL Y. (dir.), Paysages : de la connaissance à l’action, Quae, 2007.

BERQUE, A., Médiance – De milieux en paysages, Belin, 2000.

TOUBLANC M., BONIN S., 2012. « Planifier les trames vertes dans les aires urbaines : une alliance à trouver entre paysagisme et écologie », Développement durable et Territoires, vol. 3 n°2, juillet 2012, URL : http:// developpementdurable.revues.org/9347.

BONIN S., 2004. « Au-delà de la représentation, le paysage », dans revue STRATES (11), éd. CNRS, (http://strates.revues.org/390)

DONADIEU P., Les paysagistes, Actes Sud/ENSP, 2009.

FOLLEA B., GAUTIER C., Guide des plans de paysage, des chartes et des contrats, MATE, Paris, 2001, 129 p.

FOLLEA B., « Paysage et maîtrise de l’étalement urbain : l’exemple de l’agglomération Bordelaise et de son SCOT », La ville étalée en perspectives, Champ social Editions, 2003, 293 p.

FOLLEA B., « Le paysage comme relation », Carnets du Paysage n°20, septembre 2011

FOLLEA B., « De l’espace vide au paysage ouvert : la ville régénérée à la source de ses vides », P+A janvier 1995

LUGINBÜHL Y., « Paysage modèle et modèles de paysages », dans L’Environnement, question sociale, Editions Odile Jacob, 2001, p. 49- 56.

MAGNAGHI A., The Urban Village: A Charter for Democracy And local self-Sustainable Development, Zed Books Ltd., 2005.

Paysage au pluriel, Maison des sciences de l’homme, 1995.

PUECH D., HONEGGER A-R. (dir.), L’évaluation du paysage une utopie nécessaire ? PULM, 2004.

UE 4 : Démarches paysagistes et politiques publiques de paysage en Europe

UE3 <-   -> UE5

BibliographieCours (accès réservé)

 
Objectifs

– Mettre en évidence les itérations entre théorie et pratique du projet de paysage, à partir d’exemples de projets de paysage

– Mettre en évidence les concepts, les méthodes et les jeux d’acteurs propres aux différentes échelles de l’action publique, à partir d’exemples de projets de paysage

– Expliciter la théorie du paysage comme relation, et ses concepts de mise en pratique : territoire archipel, ville fertile, agri-urbanisme, lisière urbaine

– Acquérir une culture générale commune sur l’émergence du concept de paysage dans les politiques publiques et l’aménagement du territoire en France. Aperçu à l’échelle européenne et dans une approche comparatiste des politiques de « planification paysagère » (France, Belgique wallonne, Espagne-Valence, Suisse, Italie).

– Expérimenter une démarche de projet de paysage articulée aux politiques en place, et dans le cadre de la Convention européenne du paysage (prise en compte de l’aspiration des populations en matière de cadre de vie), à travers des exemples d’échelle et de niveau opérationnel différents, d’explorations méthodologiques (enquêtes sur les perceptions paysagères), et d’un travail de terrain.

 

Contenu

Les cours et l’encadrement de l’exercice sur le terrain sont réalisés conjointement par un paysagiste et par une géographe. La séquence d’atelier-terrain, depuis 2012, prend la forme d’une semaine à l’Eco-centre de la Bergerie de Villarceaux (Vexin), soutenu par la Fondation pour le Progrès de l’Homme. Ce stage est un lieu de débat, de rencontres et d’expérimentation pluridisciplinaire avec une équipe d’élèves ingénieurs agronomes (depuis 2012 avec AgroCampus Rennes ; à partir de la rentrée 2016, partenariat avec Marc Benoit et l’ENSAIA de Nancy), et des élèves paysagistes de 3e ou 4e année (ENSP). Une journée de débat, sur la participation dans le projet de paysage, articule aussi les différentes séances de cours.

 

Compétences à acquérir
  • Maîtriser des concepts essentiels de projets de paysage.
  • Connaître les démarches de projet de paysage aux différentes échelles : cadres de commandes ; articulations avec les démarches et enjeux d’aménagement du territoire ; méthodes et contenus ; concertation, animation et communication
  • Savoir mettre en place une démarche d’enquête, tant au niveau des acteurs (diagnostic et négociation), que des habitants (média- tion et évaluation des perceptions des populations) en particulier dans le contexte des interfaces ville-agriculture.
  • Situer les politiques publiques de paysage par rapport à leurs origines et les différents contextes en Europe, mais aussi les dimensions paysagères des politiques publiques territoriales (agricole, énergétique, environnementale, urbanistique, de développement économique).

 

Coordinateurs

Sophie Bonin (ingénieur agronome et géographe, maître de conférences à l’ENSP) et Bertrand Folléa (paysagiste urbaniste, Agence Folléa-Gautier)

 

Équipe pédagogique

Monique Toublanc (ingénieur horticole et sociologue, maître de conférences à l’ENSP)

Stéphane Duprat et Benjamin Chambellan (paysagistes, collectif Alpage)

 

Volume horaire

CM : 39 h, TD : 30 h, travail personnel : 30 h

 

Mode de contrôle des connaissances

Dossier écrit et présentation orale, issus du stage à l’Eco-Centre de Villarceaux, comportant un diagnostic des enjeux paysagers, des politiques en place, et des orientations pour le projet. Le thème traité en stage concerne les dynamiques de l’espace périurbain, notamment à la frange bâti/agricole problématique ; il sera proposé ou choisi par les étudiants en fonction d’une orientation construite avec l’équipe enseignante.

Dossier écrit et présentation orale, issus du stage à l’Eco-Centre de Villarceaux, comportant un diagnostic des enjeux paysagers, des politiques en place, et des orientations pour le projet. Le thème traité en stage concerne les dynamiques de l’espace périurbain, notamment à la frange bâti/agricole problématique ; il sera proposé ou choisi par les étudiants en fonction d’une orientation construite avec l’équipe enseignante.

Le rattrapage éventuel se fera par remise d’un dossier écrit révisé.

L’assiduité en cours est obligatoire ; la participation sera évaluée et s’intégrera dans l’appréciation finale.

Mis à jour le 18 avril 2016 – Télécharger au format texte

 

 

Biblio TDPP-UE2

Retour à l’UE2

Bibliographie, lectures recommandées

BATA P. et al., 2002, Histoire et représentations des marais occidentaux du Moyen-Âge à nos jours, Ed. Somogy.

BUREL F. & BAUDRY J., 1999. Ecologie du paysage : concepts, mé- thodes et applications, Paris : Tec et Doc, 359 p.

CORBIN A., 1990, Le territoire du vide. L’occident et le désir du rivage (1750-1840), Paris, Flammarion, Champs Histoire, 407 p.

DECAMPS H. & O., 2004. Au printemps des paysages, Paris : Buchet- Chastel, 232 p.

DONADIEU P., 2002, La société paysagiste, Actes Sud / ENSP, 149 p. Chapitre V : lire les pages sur «la fascination des rivages».

DROUIN J.-M., 1993 (1re éd. : Paris, Desclée de Brouwer 1991). L’éco- logie et son histoire. Réinventer la nature, Paris : Flammarion, 213 p.

GOELDNER-GIANELLA L., FEISS-JEHEL C., DECROIX G., 2011. « Les oubliées du “désir du rivage” ? – l’image des zones humides litto- rales dans la peinture et la société françaises depuis le XVIIIe siècle – ». Cybergéo. DOI : 10.4000/cybergeo.23637.

KALAORA B. 2001. « A la conquête de la pleine nature », Ethnologie française, vol. 31, p. 591-597.

LADLE R-J., R-J. WHITTAKER, 2011. Conservation biogeography, Wiley-Blackwell, Oxford, 301 p.

LIZET B. & DE RAVIGNAN F. 1994. Comprendre un paysage. Inra Ed, 147p.

LUGINBUHL Y., 2012. La mise en scène du monde. Construction du paysage européen, CNRS Éditions, Paris, 432 p.

MARTY P., VIVIEN F-D., LEPART J., LARRERE R., 2005. Les biodiver- sités – Objets, Théories, Pratiques. CNRS Editions, Paris, 261p.

PASKOFF R., Les littoraux : impacts des aménagements sur leur évolu- tion, Colin, Paris.

PECH P., 2011. Sens et sacralité de la nature : la montagne, lieu de transcendance. In : Sacrée nature, paysages du sacré. Actes du col- loque d’Orléans 22-24 janvier 2009. T.2 : Bois, monts et marais. Lieux de nature, objets du sacré. Paris, L’Harmattan p. 69-72

PETIT-BERGHEM Y., 2013. Regards sur les littoraux [préface de Mi- cheline Hotyat, postface d’Alain Miossec], Éditions Scérén, Collection « Questions ouvertes », CNDP / CRDP, Paris, 208 p.

ROUGERIE G., 2006. Émergence et cheminements de la biogéogra- phie, L’Harmattan, Paris, 223 p.