Page personnelle de Clémence Bardaine

Retour

Agroforesterie et projet local

Étude des dynamiques d’acteurs favorables à l’introduction de l’arbre champêtre dans les grandes cultures franciliennes

Clémence Bardaine

 

Résumé

Aujourd’hui, l’agriculture doit réconcilier productivité, utilisation soutenable des ressources énergétiques, limites environnementales et santé. L’agroforesterie peut être une alternative durable face aux changements globaux à l’œuvre. Pourtant certains freins socio-techniques limitent son développement. L‘entrée territoriale peut s’avérer pertinente pour amorcer un « déverrouillage » et favoriser l’émergence de systèmes agroforestiers au sein des paysages ouverts de grandes cultures du Bassin Parisien. Le projet local1 est un facteur déterminant de son développement, parce qu’il favorise la soutenabilité sociale, environnementale et économique du territoire. Cette ingénierie agroforestière multi-acteurs est à construire en Île-de-France car les pratiques pionnières très minoritaires se fondent actuellement sur des engagements individuels. A travers une enquête, il s’agit d’abord d’évaluer la diffusion des pratiques et l’acceptation de cette innovation auprès des agriculteurs et des différents acteurs locaux, afin d’identifier les freins et les leviers d’action. Puis de construire des scénarios de développement à différentes échelles de temps et d’espace. Ensuite, il convient d’examiner les conditions du développement selon ces différents scénarios (modes de gouvernance et d’accompagnement).

La méthodologie mobilisée se base sur des modèles théoriques de sociologie de l’innovation par l’approche systémique et les outils d’analyse qualitative.

Les résultats attendus comportent : une synthèse des freins (techniques, sociaux, économiques) et des leviers d’actions (démarches collectives, organisations territoriales) ; un diagnostic partagé sur les projets agroforestiers intégrés dans ces territoires ruraux ; les différents scénarios de développement local de l’agroforesterie et des filières. Ces outils pourront appuyer un aménagement participatif qui servira de référence pour diffuser la procédure auprès d’autres territoires intéressés.


Mots clés : Agroécologie ; agroforesterie ; projet local ; filières ; prospective ; paysage ; grandes cultures


1 ; Magnaghi A, (2000). Le projet local, Edition, Mardaga, p 35