UE 3 : Agriurbanisme

UE2 <-   -> UE4

BibliographieCours (accès réservé)

 
Objectifs

Savoir analyser les démarches d’aménagement et de gestion des espaces agricoles dans les régions urbaines. S’initier aux méthodes permettant de réaliser un diagnostic de territoire et de comprendre le rôle qu’y joue l’agriculture dans la perspective, notamment, d’un renouvellement de ses relations avec le monde urbain. Les méthodologies de recherche permettant de répondre aux questions posées par le développement de ces pratiques et d’expliciter le rôle de médiateur que peut être appelé à jouer le paysagiste, sont approfondies.

 

Contenu

Conférences sur l’histoire de l’agriculture et de ses relations à la ville et au paysage, sur les relations entre agriculture et environnement ainsi que leur perception par le monde citadin. Conférences sur les nouvelles attentes sociales, professionnelles et politiques ainsi que sur les questions de gouvernance des régions urbaines. Visites de terrain, rencontre avec des agriculteurs et différents acteurs impliqués dans les nouvelles formes de relations entre la ville et l’agriculture.

 

Compétences à acquérir

Savoir dialoguer avec les acteurs de l’aménagement du territoire en milieu périurbain en croisant des notions issues du monde de l’agriculture, professionnelle ou non, et de ceux de l’urbanisme et du paysage.

Comprendre comment la pratique du projet de paysage à toutes les échelles peut être un moyen privilégié pour permettre la rencontre entre les attentes sociales issues du monde citadin et les enjeux spécifiques du monde agricole.

Pouvoir participer à la co-construction de projets de territoire à l’interface entre ville et agriculture.

 

Coordinateurs

Roland Vidal (docteur en sciences de l’environnement, ingénieur de recherches à l’ENSP) et Xavier Guiomar (géographe, ingénieur d’étude à AgroParisTech).

 

Volume horaire

CM : 21 h, TD : 12 h, travail personnel : 12 h

 

Mode de contrôle des connaissances

Le travail demandé pour l’évaluation sera un texte et une présentation orale à réaliser en binôme. On vérifiera la capacité de synthèse et l’aptitude à construire un discours critique et transdisciplinaire.

L’assiduité en cours est obligatoire ; la participation sera évaluée et s’intégrera dans l’appréciation finale.

 

Mis à jour le 20 mai 2016 – Télécharger au format texte