Biblio TDPP-UE4

Retour à l’UE4

Bibliographie, lectures recommandées

 

AMBROISE R., TOUBLANC M., Paysage et agriculture : pour le meilleur. Educagri, 2015.

BERLAN-DARQUE M., LUGINBÜHL Y. (dir.), Paysages : de la connaissance à l’action, Quae, 2007.

BERQUE, A., Médiance – De milieux en paysages, Belin, 2000.

TOUBLANC M., BONIN S., 2012. « Planifier les trames vertes dans les aires urbaines : une alliance à trouver entre paysagisme et écologie », Développement durable et Territoires, vol. 3 n°2, juillet 2012, URL : http:// developpementdurable.revues.org/9347.

BONIN S., 2004. « Au-delà de la représentation, le paysage », dans revue STRATES (11), éd. CNRS, (http://strates.revues.org/390)

DONADIEU P., Les paysagistes, Actes Sud/ENSP, 2009.

FOLLEA B., GAUTIER C., Guide des plans de paysage, des chartes et des contrats, MATE, Paris, 2001, 129 p.

FOLLEA B., « Paysage et maîtrise de l’étalement urbain : l’exemple de l’agglomération Bordelaise et de son SCOT », La ville étalée en perspectives, Champ social Editions, 2003, 293 p.

FOLLEA B., « Le paysage comme relation », Carnets du Paysage n°20, septembre 2011

FOLLEA B., « De l’espace vide au paysage ouvert : la ville régénérée à la source de ses vides », P+A janvier 1995

LUGINBÜHL Y., « Paysage modèle et modèles de paysages », dans L’Environnement, question sociale, Editions Odile Jacob, 2001, p. 49- 56.

MAGNAGHI A., The Urban Village: A Charter for Democracy And local self-Sustainable Development, Zed Books Ltd., 2005.

Paysage au pluriel, Maison des sciences de l’homme, 1995.

PUECH D., HONEGGER A-R. (dir.), L’évaluation du paysage une utopie nécessaire ? PULM, 2004.

UE 4 : Démarches paysagistes et politiques publiques de paysage en Europe

UE3 <-   -> UE5

BibliographieCours (accès réservé)

 
Objectifs

– Mettre en évidence les itérations entre théorie et pratique du projet de paysage, à partir d’exemples de projets de paysage

– Mettre en évidence les concepts, les méthodes et les jeux d’acteurs propres aux différentes échelles de l’action publique, à partir d’exemples de projets de paysage

– Expliciter la théorie du paysage comme relation, et ses concepts de mise en pratique : territoire archipel, ville fertile, agri-urbanisme, lisière urbaine

– Acquérir une culture générale commune sur l’émergence du concept de paysage dans les politiques publiques et l’aménagement du territoire en France. Aperçu à l’échelle européenne et dans une approche comparatiste des politiques de « planification paysagère » (France, Belgique wallonne, Espagne-Valence, Suisse, Italie).

– Expérimenter une démarche de projet de paysage articulée aux politiques en place, et dans le cadre de la Convention européenne du paysage (prise en compte de l’aspiration des populations en matière de cadre de vie), à travers des exemples d’échelle et de niveau opérationnel différents, d’explorations méthodologiques (enquêtes sur les perceptions paysagères), et d’un travail de terrain.

 

Contenu

Les cours et l’encadrement de l’exercice sur le terrain sont réalisés conjointement par un paysagiste et par une géographe. La séquence d’atelier-terrain, depuis 2012, prend la forme d’une semaine à l’Eco-centre de la Bergerie de Villarceaux (Vexin), soutenu par la Fondation pour le Progrès de l’Homme. Ce stage est un lieu de débat, de rencontres et d’expérimentation pluridisciplinaire avec une équipe d’élèves ingénieurs agronomes (depuis 2012 avec AgroCampus Rennes ; à partir de la rentrée 2016, partenariat avec Marc Benoit et l’ENSAIA de Nancy), et des élèves paysagistes de 3e ou 4e année (ENSP). Une journée de débat, sur la participation dans le projet de paysage, articule aussi les différentes séances de cours.

 

Compétences à acquérir
  • Maîtriser des concepts essentiels de projets de paysage.
  • Connaître les démarches de projet de paysage aux différentes échelles : cadres de commandes ; articulations avec les démarches et enjeux d’aménagement du territoire ; méthodes et contenus ; concertation, animation et communication
  • Savoir mettre en place une démarche d’enquête, tant au niveau des acteurs (diagnostic et négociation), que des habitants (média- tion et évaluation des perceptions des populations) en particulier dans le contexte des interfaces ville-agriculture.
  • Situer les politiques publiques de paysage par rapport à leurs origines et les différents contextes en Europe, mais aussi les dimensions paysagères des politiques publiques territoriales (agricole, énergétique, environnementale, urbanistique, de développement économique).

 

Coordinateurs

Sophie Bonin (ingénieur agronome et géographe, maître de conférences à l’ENSP) et Bertrand Folléa (paysagiste urbaniste, Agence Folléa-Gautier)

 

Équipe pédagogique

Monique Toublanc (ingénieur horticole et sociologue, maître de conférences à l’ENSP)

Stéphane Duprat et Benjamin Chambellan (paysagistes, collectif Alpage)

 

Volume horaire

CM : 39 h, TD : 30 h, travail personnel : 30 h

 

Mode de contrôle des connaissances

Dossier écrit et présentation orale, issus du stage à l’Eco-Centre de Villarceaux, comportant un diagnostic des enjeux paysagers, des politiques en place, et des orientations pour le projet. Le thème traité en stage concerne les dynamiques de l’espace périurbain, notamment à la frange bâti/agricole problématique ; il sera proposé ou choisi par les étudiants en fonction d’une orientation construite avec l’équipe enseignante.

Dossier écrit et présentation orale, issus du stage à l’Eco-Centre de Villarceaux, comportant un diagnostic des enjeux paysagers, des politiques en place, et des orientations pour le projet. Le thème traité en stage concerne les dynamiques de l’espace périurbain, notamment à la frange bâti/agricole problématique ; il sera proposé ou choisi par les étudiants en fonction d’une orientation construite avec l’équipe enseignante.

Le rattrapage éventuel se fera par remise d’un dossier écrit révisé.

L’assiduité en cours est obligatoire ; la participation sera évaluée et s’intégrera dans l’appréciation finale.

Mis à jour le 18 avril 2016 – Télécharger au format texte

 

 

Biblio TDPP-UE3

Retour à l’UE3

Bibliographie, lectures recommandées

AUBRY C., CHIFFOLEAU Y., 2010 : « Le développement des circuits courts et l’agriculture périurbaine: histoire, évolution en cours et ques- tions actuelles ». Revue Innovation agronomique.

DONADIEU P. (dir.), 2014, L’agriurbanisation, rêve ou réalité ?, Paris, Editopics (livre électronique).

GUIOMAR X. (dir.), 2010 : Terres consommées ou terres de liens ? Le cas de l’Ile-de-France. Numéros 205-206 de la revue Pour. Paris, GREP

VIDAL R., 2014, L’agriurbanisme, Toulouse, UPPR éditions (livre élec- tronique).

VIDAL R., TOUMI S. 2012 : « Concilier alimentation de proximité et cadre de vie : l’expérience francilienne au service d’un projet tunisien ». Revue Environnement urbain – Urban environment.

UE 3 : Agriurbanisme

UE2 <-   -> UE4

BibliographieCours (accès réservé)

 
Objectifs

Savoir analyser les démarches d’aménagement et de gestion des espaces agricoles dans les régions urbaines. S’initier aux méthodes permettant de réaliser un diagnostic de territoire et de comprendre le rôle qu’y joue l’agriculture dans la perspective, notamment, d’un renouvellement de ses relations avec le monde urbain. Les méthodologies de recherche permettant de répondre aux questions posées par le développement de ces pratiques et d’expliciter le rôle de médiateur que peut être appelé à jouer le paysagiste, sont approfondies.

 

Contenu

Conférences sur l’histoire de l’agriculture et de ses relations à la ville et au paysage, sur les relations entre agriculture et environnement ainsi que leur perception par le monde citadin. Conférences sur les nouvelles attentes sociales, professionnelles et politiques ainsi que sur les questions de gouvernance des régions urbaines. Visites de terrain, rencontre avec des agriculteurs et différents acteurs impliqués dans les nouvelles formes de relations entre la ville et l’agriculture.

 

Compétences à acquérir

Savoir dialoguer avec les acteurs de l’aménagement du territoire en milieu périurbain en croisant des notions issues du monde de l’agriculture, professionnelle ou non, et de ceux de l’urbanisme et du paysage.

Comprendre comment la pratique du projet de paysage à toutes les échelles peut être un moyen privilégié pour permettre la rencontre entre les attentes sociales issues du monde citadin et les enjeux spécifiques du monde agricole.

Pouvoir participer à la co-construction de projets de territoire à l’interface entre ville et agriculture.

 

Coordinateurs

Roland Vidal (docteur en sciences de l’environnement, ingénieur de recherches à l’ENSP) et Xavier Guiomar (géographe, ingénieur d’étude à AgroParisTech).

 

Volume horaire

CM : 21 h, TD : 12 h, travail personnel : 12 h

 

Mode de contrôle des connaissances

Le travail demandé pour l’évaluation sera un texte et une présentation orale à réaliser en binôme. On vérifiera la capacité de synthèse et l’aptitude à construire un discours critique et transdisciplinaire.

L’assiduité en cours est obligatoire ; la participation sera évaluée et s’intégrera dans l’appréciation finale.

 

Mis à jour le 20 mai 2016 – Télécharger au format texte

Biblio TDPP-UE2

Retour à l’UE2

Bibliographie, lectures recommandées

BATA P. et al., 2002, Histoire et représentations des marais occidentaux du Moyen-Âge à nos jours, Ed. Somogy.

BUREL F. & BAUDRY J., 1999. Ecologie du paysage : concepts, mé- thodes et applications, Paris : Tec et Doc, 359 p.

CORBIN A., 1990, Le territoire du vide. L’occident et le désir du rivage (1750-1840), Paris, Flammarion, Champs Histoire, 407 p.

DECAMPS H. & O., 2004. Au printemps des paysages, Paris : Buchet- Chastel, 232 p.

DONADIEU P., 2002, La société paysagiste, Actes Sud / ENSP, 149 p. Chapitre V : lire les pages sur «la fascination des rivages».

DROUIN J.-M., 1993 (1re éd. : Paris, Desclée de Brouwer 1991). L’éco- logie et son histoire. Réinventer la nature, Paris : Flammarion, 213 p.

GOELDNER-GIANELLA L., FEISS-JEHEL C., DECROIX G., 2011. « Les oubliées du “désir du rivage” ? – l’image des zones humides litto- rales dans la peinture et la société françaises depuis le XVIIIe siècle – ». Cybergéo. DOI : 10.4000/cybergeo.23637.

KALAORA B. 2001. « A la conquête de la pleine nature », Ethnologie française, vol. 31, p. 591-597.

LADLE R-J., R-J. WHITTAKER, 2011. Conservation biogeography, Wiley-Blackwell, Oxford, 301 p.

LIZET B. & DE RAVIGNAN F. 1994. Comprendre un paysage. Inra Ed, 147p.

LUGINBUHL Y., 2012. La mise en scène du monde. Construction du paysage européen, CNRS Éditions, Paris, 432 p.

MARTY P., VIVIEN F-D., LEPART J., LARRERE R., 2005. Les biodiver- sités – Objets, Théories, Pratiques. CNRS Editions, Paris, 261p.

PASKOFF R., Les littoraux : impacts des aménagements sur leur évolu- tion, Colin, Paris.

PECH P., 2011. Sens et sacralité de la nature : la montagne, lieu de transcendance. In : Sacrée nature, paysages du sacré. Actes du col- loque d’Orléans 22-24 janvier 2009. T.2 : Bois, monts et marais. Lieux de nature, objets du sacré. Paris, L’Harmattan p. 69-72

PETIT-BERGHEM Y., 2013. Regards sur les littoraux [préface de Mi- cheline Hotyat, postface d’Alain Miossec], Éditions Scérén, Collection « Questions ouvertes », CNDP / CRDP, Paris, 208 p.

ROUGERIE G., 2006. Émergence et cheminements de la biogéogra- phie, L’Harmattan, Paris, 223 p.

UE 2 : Approches géographiques, historiques et écologiques des paysages d’interface

UE1 <-   -> UE3

BibliographieCours (accès réservé)

 
Objectifs

Ce module accorde une place importante aux expériences de recherche interdisciplinaires et à la transversalité des approches associant théo- ries et pratiques.

On attend de l’étudiant à l’issue de cette UE qu’il soit capable de prendre en compte les principes des approches géographiques, écologiques du paysage, dans une logique de conseil de la maîtrise d’ouvrage des études et des projets de territoire. Sous un angle théorique, l’étudiant ap- prendra à identifier les problèmes que pose la gestion et la gouvernance des milieux par rapport à la diversité des acteurs et à la complexité des espaces, particulièrement dans les interfaces ville, nature et campagne. Ces problèmes sont explicités dans une histoire longue des rapports des sociétés européennes à la nature et au paysage, rapports politiques, sociaux, écologiques et esthétiques. Sous un angle opératoire, certains outils seront présentés et étudiés, comme outils de connaissance, par exemple les atlas de paysage, en insistant sur la méthode d’élaboration d’un document de référence.

 

Contenu

Le paysage est d’abord abordé sous un angle épistémologique : le concept est repositionné dans l’évolution des disciplines ; les méthodes qu’il mobilise sont explicitées ainsi que son application comme outil d’ob- servation, d’analyse et de prise en compte des dynamiques territoriales. Dans un deuxième temps, le module aborde l’étude des paysages d’in- terface en privilégiant une entrée par milieux (littoral, montagne, forêt, ville, zone humide) : la diversité de ces milieux est analysée en croisant les regards et en pensant le paysage comme un processus évolutif dans l’interaction entre faits historiques et faits biophysiques. La dimension immatérielle, sensible du paysage est également intégrée. Celle-ci ren- voie à des modèles symboliques, à des représentations sociales qui se lisent à des échelles, individuelles et collectives.

Parallèlement, ce module vise l’acquisition des principaux concepts scientifiques des sciences de la nature, de l’homme et de la société (écologie du paysage, écologie de la restauration, géographie de l’envi- ronnement) qui permettent de comprendre les paysages et leur gestion sous un angle environnemental.

 

Compétences à acquérir

– organiser, synthétiser et mettre en valeur des informations géographiques et écologiques, dans une logique de conseil de la maîtrise d’ouvrage des études et des projets de territoire ;

– argumenter et défendre un point de vue ;

– organiser, coordonner et conduire le travail au sein d’une équipe sur les interfaces géographiques et écologiques ;

– produire une documentation de qualité (notamment cartographiques avec maîtrise de la sémiologie graphique)

Coordinateurs

Yves Petit-Berghem (Professeur à l’ENSP) et Alain Sauter (Maître de conférences à l’Université PARIS 1)

Équipe pédagogique

Audrey Marco (Maître de conférence à l’ENSP)

Lydie Goeldner-Gianella (Professeur à l’Université Paris 1)

Pierre Pech (Professeur à l’Université Paris 1)

Volume horaire

CM : 42 h, TD : 6 h

Mode de contrôle des connaissances

1 écrit (examen sur table), 1 oral (à partir d’une question de recherche liée à un thème transversal)

 

Télécharger au format texte

Biblio TDPP-UE1

Retour UE1

Bibliographie, lectures recommandées

BESSE J_M., 2009. Le Goût du monde, exercices de paysage, Arles, Actes Sud/ENSP,

DELBAERE D. – 2010. La fabrique de l’espace public, Paris, Ellipses.

KERAVEL S., 2008. Passeurs de paysages, une réflexion sur la trans- mission de l’expérience paysagère, thèse de doctorat en géographie soutenue à l’EHESS, 272 p.

LE DANTEC J-P., 2003. Jardins et paysages : une anthologie, Paris, éditions de la Villette.

PERNET A., 2014. Le grand paysage en projet. Histoire, critique et ex- périence, Genève, MétisPresses, coll «vuesDensemble».